Le blason

Les armoiries de La Flotte

blason

Dans une correspondance en date du 16 janvier 1896, Monsieur H. CHAMPION, libraire spécialisé dans l’histoire de France écrivait au Maire de l’époque, Monsieur Camille MAGUE, et lui demandait si la Commune de La Flotte possédait des armoiries.
Le 23 janvier 1896, Monsieur le Maire répondait que sa commune n’était point dotée d’armoiries. Il en fut ainsi pendant les 86 années qui nous séparent de cette lettre du libraire spécialiste en publications historiques.

Courant 1981 le Conseil Municipal a manifesté le désir de voir se combler cette lacune. Des recherches ont été effectuées afin que les armes de la Commune soient indiscutables. Le Blason de La Flotte est le fruit de ces recherches entreprises par d’éminents spécialistes :

  • Mademoiselle Françoise GITEAU, directrice du Service d’Archives de la Charente Maritime,
  • Monsieur Jacques BOUCARD de Sainte-Marie-de-Ré, historien titulaire d’une maîtrise d’archéologie de l’école des hautes études,
  • Madame Elisabeth PAULY, conservateur délégué général aux commémorations nationales.

En date du 8 janvier 1982, le projet d’armoiries de la Commune de La Flotte présenté par Monsieur Yves METMAN, spécialiste en études héraldiques aux Archives de France, a reçu l’agrément de la Commission Nationale d’Héraldiques.

La définition de ces armoiries est la suivante, pour moitié :

  • Côté dextre : les armes d’ELBE de MAULÉON > « D’Or au Lion de Gueules chargé sur l’épaule d’une coquille Saint-Jacques Sable »
  • Côté senestre : partie du blason de l’Ile de Ré > « D’Azur Semé de fleurs de Lys d’or à la barque d’argent brochant ».